Communication & publications

Pleins feux sur notre stratégie européenne.
Interview exclusive de Pascal Censi,
RIA 06-2020

RJ : Pascal Censi, en tant que fondateur et Directeur Général de Böcker France depuis 17 ans, pourquoi avoir fait le choix de travailler avec un réseau de Partenaires européens ?

PC : A l’origine, Böcker France a été créée avec pour mission de sélectionner, pour la commercialiser auprès des professionnels français de l’alimentaire, une offre aussi large que possible d’ingrédients et de solutions innovants et performants, issus de matières premières naturelles de la meilleure qualité possible. Tous ces produits sont créés et développés par nos Partenaires producteurs et Böcker France les distribue en exclusivité en France. Pour nos Clients, nous adaptons ces produits à leurs besoins et nous en créons même une grosse part sur-mesure.

Pour réussir ce pari ambitieux, nous sommes allés chercher, là où ils se trouvaient, des Partenaires experts chacun dans sa catégorie et capables de développer les meilleurs ingrédients. Notre principe est qu’on ne peut pas être le meilleur dans tous les domaines, mais quand plusieurs experts talentueux se rassemblent, l’offre globale proposée aux Clients n’en est que meilleure ! C’est d’ailleurs le sens de notre signature de marque « Assembleur de Talents ».

RJ : Mais pourquoi vos Partenaires sont-ils tous européens, est-ce un hasard ?

PC : Ce n’est pas un hasard et c’est historique. Nous travaillons avec la plupart depuis une quinzaine d’années, voire plus : par exemple je distribue personnellement les Levains de la société Ernst Böcker depuis près de 30 ans. Nous ne les avons pas choisis parce qu’ils sont allemands, autrichiens ou italiens… mais parce qu’ils sont excellents ! Ils sont tous très reconnus pour leur expertise, voire leaders dans leurs domaines. Ils ont tous la capacité d’innover ou créer sur-mesure, plusieurs ont même été et sont encore des précurseurs, que nos concurrents ont essayé de copier : par exemple c’est notre Partenaire Ernst Böcker qui est à l’origine des levains prêts à l’emploi et qui continue de faire évoluer régulièrement les process de BVP avec ses levains ; autre exemple Kröner-Stärke qui a créé les glutens BIO, ou encore Mühlenchemie pionnier et leader en enzymes. Ils sont tous fiables, honnêtes et solides. Ils sont aussi à l’écoute des marchés, impliqués dans la recherche scientifique ou technologique et capables de mettre tout en œuvre pour répondre aux demandes sur-mesure, même les plus complexes, de nos Clients. Tout cela avec une éthique commune et une forte conscience du service.

RJ : Depuis quelques années et particulièrement depuis cette crise, les Consommateurs réclament des produits d’origine France. Votre stratégie européenne va-t-elle évoluer ?

PC : Nous n’allons pas à contre-courant ! Une partie de notre offre est produite à partir de matières premières d’origine France. Par exemple, notre Partenaire malteur Bindewald, qui est installé en Allemagne tout près de la frontière française, s’approvisionne pour un tiers auprès d’agriculteurs français. Notre Camp Rémy ou nos sarrasins sont aussi d’origine France.

Mais notre conviction profonde est qu’il ne faut pas opposer France et Europe : nous avons besoin les uns des autres et l’origine France n’est pas la solution à tout ! Vous savez comme moi que les matières premières françaises ne sont pas forcément de meilleure qualité, ni parfois suffisantes en quantité de production, ni même toujours compétitives. Il ne faut donc pas tromper le Consommateur en lui faisant croire que l’origine France est l’unique voie.  

Nos ingrédients sont issus de bassins céréaliers de qualité premium, parfois de terroirs exceptionnels, comme par exemple le Triangle de Mälzer entre la Rhénanie-Palatinat et la Bavière où sont produits les malts de notre Partenaire Bindewald. Ou bien le terroir de production de nos levains en Westphalie (Allemagne). En particulier, notre Levain d’épeautre qui est très prisé de nos Clients français, est issu d’une zone de production unique en Allemagne connue mondialement pour la qualité de ses céréales, qu’on ne peut pas trouver en France. Nos Partenaires choisissent et même produisent des matières premières naturelles de top qualité, dont on ne trouve pas systématiquement l’équivalent dans nos terroirs français et qui ne produisent pas les mêmes résultats dans les solutions de process finales.

RJ : Mais l’impact environnemental n’est pas le même ?

PC : Nos Partenaires sont eux aussi extrêmement vigilants sur le respect environnemental… c’est une de nos conditions de Partenariat. Ils sont très impliqués dans le développement durable et le strict respect des normes de production, souvent bardés de certifications de qualité et environnementales. Tous privilégient la récolte de matières premières locales, pour réduire l’impact environnemental. Et plusieurs ont été des pionniers en agriculture BIO. C’est aussi ce qui explique que nous ayons depuis plus de 10 ans une offre énorme en produits BIO dans toutes nos gammes, c’est grâce à nos Partenaires européens qui étaient en avance sur la France. Et puis vous savez, il y a moins de kilomètres de Minden où sont produits nos levains jusqu’à Rungis où sont situés nos entrepôts, qu’entre Marseille et Rungis, alors vous voyez l’empreinte carbone est même moindre !

RJ : Faire travailler les petites sociétés françaises n’est-il pas une piste de réflexion pour vous ?

PC : Je vous rappelle que Böcker France est une PME 100% indépendante et française ! (rire) Notre marché et notre périmètre sont bien la France. Certains de nos concurrents sont des sociétés internationales, qui revendiquent l’origine France mais font l’essentiel de leurs ventes à l’export… Quant à nos Clients, ce sont pour une grande part des sociétés européennes voire internationales, qui produisent à grande échelle pas uniquement pour des Consommateurs français. L’expérience culturelle et technologique internationale de nos Partenaires est donc essentielle pour eux.

Et puis enfin, notre réseau, c’est avant tout une histoire d’Hommes ! Tous nos Partenaires sont comme nous des entreprises familiales, indépendantes, à taille humaine, qui ont à cœur de bien travailler, en respectant leurs Collaborateurs comme leurs Clients. Nous connaissons leurs Hommes, nous sommes proches sur le plan humain.  Il y a aussi beaucoup de respect non seulement entre nous au sein de notre réseau, mais aussi de leurs équipes envers nos Clients français, qu’elles sont ravies de rencontrer.

Si je devais résumer notre stratégie et notre conviction, je dirais que « ce n’est pas le moment de nous renfermer sur nous-mêmes. S’appuyer sur les forces de l’Europe, c’est la meilleure voie pour rester forts, compétitifs et innovants ».